Le grand requin blanc est un requin au corps massif à l’aspect terrifiant, l’un des plus connus du grand public. C’est l’un des plus grands prédateurs marins, au sommet de la chaîne alimentaire sous l’orque, son principal prédateur. Le grand requin blanc reste malgré tout bien loin de l’image du monstre marin dépeint dans le célèbre film Les dents de la mer, dont son image souffre encore aujourd’hui.

Fiche

Nom : Grand requin blanc
Autre nom : Grand blanc
Espèce : Carcharodon carcharias
Ordre : Lamniformes
Famille : Lamnidae
Genre : Carcharodon
Longévité : Entre 40 et 70 ans
Taille : De 4 à 6 mètres
Poids : De 500Kg à 1 tonne
Dents de Grand Requin Blanc
Espèce : En danger

Description et morphologie

Désigné par certains comme le descendant direct du mégalodon, requin préhistorique aujourd’hui disparu, le grand requin blanc est aussi un proche cousin du requin mako.

Facilement identifiable, son corps est massif et uniforme. Avec une couleur du dos entre le gris et le noir, son ventre est, comme pour de nombreux requins, blanc. 

Le grand requin blanc possède des nageoires pectorales falciformes, une nageoire caudale courte et quasi symétrique, en forme de croissant.

Il possède également un museau conique allongé avec des dents extrêmement tranchantes, plates, dentelées et triangulaires. Sa mâchoire peut mesurer jusqu’à 90cm de large.

Ses yeux sont grands et de couleurs noires.

Sa gueule ouverte avec ses dents tranchantes lui donnent un véritable aspect de monstre marin sanguinaire.

Le corps du grand requin blanc

Situation de l'espèce

Le grand requin blanc a beaucoup souffert de son image de monstre sanguinaire, mais est aussi chassé pour ses dents, sa chair et ses ailerons.

Sa population a diminué de 75% dans l’atlantique Nord-Ouest et a, de manière plus globale, chuté très rapidement. Ayant un faible renouvellement de sa population et ses proies se faisant également de plus en plus rares, c’est une espèce aujourd’hui en danger.

Habitat

Le grand requin blanc vit principalement dans les eaux tempérées, peu profondes, près des côtes.

Présent dans toutes les mers tempérées du globe, parfois aussi dans les mers tropicales, il est particulièrement présent en Australie, en Afrique du Sud, en Californie et dans les Caraïbes. Il semble avoir disparu de la mer Méditerranée.

Le grand blanc fait preuve d’une grande capacité d’adaptation aux températures et il est capable de réguler la température de son corps jusqu’à 20°C au-dessus de la température ambiante, ce qui lui permet de nager dans les eaux froides.

Comportement

Le grand requin blanc se déplace généralement seul ou en couple mais ne forme jamais de grand groupe.

Le squale nage à une vitesse entre 2.9 km/h et 4.9 km/h et peut avoir des pointes de vitesse jusqu’à 40 km/h.

Vis-à-vis de l’homme, il est considéré comme dangereux car est à l’origine d’attaques sur l’homme, mais ces attaques sont dans la plupart des cas dû à des erreurs ou une malinterprétation. Les grands requins blancs ne sont d’ailleurs pas systématiquement hostiles, bien au contraire, et certains plongeurs ont pu nager avec sans aucun problème. 

Les victimes des attaques des grands blancs sont souvent dû à des hémorragies, le squale abandonnant généralement après s’être rendu compte que la proie humaine n’était pas assez riche en graisse.

C’est une espèce de requins dotée d’une ouïe d’un odorat très développé. Il dispose d’une très bonne vue à distance mais ne voit pas très bien de près.

Un grand requin blanc filmé par un plongeur

Alimentation

Les individus jeunes se nourrissent de poissons et les requins plus âgés ont une variété plus importante leurs proies : phoques, otaries, poissons, tortues de mer, cétacés, autres requins, thons, espadons, tarpons, tortues marines, parfois des dauphins… au rythme d’un repas tous les 3 jours environ.

Pour attaquer une proie repérée, le grand blanc se positionne dans le fond à l’affût et se propulse à toute vitesse pour percuter et assomer la victime, la gueule grande ouverte. La pression de sa mâchoire peut atteindre 300Kg.

Le seul prédateur connu des grands requins blancs sont les orques.

Faits marquants

Le saviez-vous ?

  • L’ouïe et l’odorat du grand requin blanc sont très développés. Il est capable de sentir une goutte de sang dans + de 4.6 millions de litres d’eau, et d’entendre une proie à 1 kilomètre de distance. De plus, sous son museau se trouve les ampoules de Lorenzini, des récepteurs sensibles aux champs magnétiques lui permettant de détecter les bruits et vibrations à plusieurs centaines de mètres. Idéal pour réperer des signaux d’animaux en détresse.
  • C’est aussi le seul squale à sortir la tête de l’eau pour observer son environnement extérieur (une proie par exemple).
  • Si une de ses dents tombe, une dent de la rangée de derrière prend sa place. Il dispose de 4 à 6 rangées de dents.

Questions-réponses

Le grand requin blanc est-il dangereux pour l’homme ?

Le grand requin blanc peut être amenés à attaquer les humains mais ces attaques sont bien souvent involontaires, le requin confondant l’homme avec une de ses proies habituelles.

Vidéos

Apprenez à connaître davantage le grand requin blanc à travers ces différentes vidéos :

Photos

Laisser un commentaire

AncoraThemes © 2020. All Rights Reserved.

Requins.info © 2020. All Rights Reserved.