Aussi appelé requin du Zambèze, le requin-bouledogue est une espèce de requin tropicale particulièrement agressive et dangereuse.

Fiche

Nom : Requin-bouledogue
Espèce : Carcharhinus leucas
Ordre : Carcharhiniformes
Famille : Carcharhinidae
Genre : Carcharhinus
Longévité : Entre 15 et 20 ans
Taille : De 3 à 3,50 mètres
Poids : De 100 à 250 Kg
Requin-bouledogue
Espèce : En danger

Description et morphologie

Le requin-bouledogue a un corps massif, trapu, à l’apparence lourde. C’est cette silhouette qui lui a valu son nom.

Son dos est de couleur grise ou brun-olive alors que son ventre est blanc, comme la majorité des espèces de requins.

Ses yeux sont particulièrement petits et son museau est court et arrondi.

Sa mâchoire inférieur est composée de dents verticales et pointues, tandis que sa mâchoire supérieure possède des dents larges, triangulaires et dentelées.

Le requin-bouledogue possède des nageoires pectorales larges et développées, dont l’extrémité est plus foncée.

Requin-bouledogue au fond de l'océan

Situation de l'espèce

Victime de la pêche, le requin-bouledogue est notamment chassé pour sa chair, son cuir, son foie et ses ailerons dont la valeur marchande est importante.

Ayant une maturité sexuelle tardive et un faible taux de reproduction, c’est un espèce en danger.

Habitat

Le requin-bouledogue est une espèce côtière et semi-pélagique. Côtière car on le retrouve sur toutes les côtes des mers tropicales et sub-tropicales du monde, et semi-pélagique car il peut aussi évoluer dans des eaux semi-profondes, entre la surface et 150m de profondeur.

Le requin-bouledogue affectionne particulièrement les eaux boueuses et turbides, comme les embouchures de fleuves et de rivières. En effet, ayant l’incroyable faculté de s’adapter aussi bien en eau douce qu’en eau salée, il est aussi présent dans les fleuves, les rivières ou les lacs : lac du Nicaragua, l’Amazone, le Gange, le Tigre, le Zambèze ou encore le Mississipi.

Remontant donc les fleuves et rivières, certains specimens ont ainsi pu être observés à des milliers de kilomètres de l’océan.

Comportement

Réputé pour être impliqué dans de nombreuses attaque contre l’espèce humaine, il est sans aucun doute l’un des plus agressifs, bien loin devant le grand requin blanc ou le requin-tigre.

Le requin-bouledogue mange tout ce qui lui passe devant, mais attaque l’homme par erreur, le prenant pour une de ses proies habituelles.

Il est généralement solitaire et a la particularité d’attaquer sans provocation.

Ses attaques sont généralement d’une grande violence, car une fois qu’il a mordu sa proie, il s’agite dans tous les sens, maintenant sa prise, déchiquetant ainsi proie.

Requin-bouledogue avec des plongeurs

Alimentation

Omnivore, son régime alimentaire est relativement varié avec au programme des raies, des tortues marines, des crustacés, des oiseaux, ou encore des calamars.

Cannibale, il peut aussi s’en prendre aux autres requins, donc des requins de sa propre espèce.

Faits marquants

Le saviez-vous ?

  • Le requin-bouledogue a l’incroyable faculté de s’adapter sans difficulté dans de l’eau douce.
  • Il est impliqué dans de nombreuses agressions sur l’homme, notamment en Afrique du Sud, au Brésil ou encore à la Réunion.
  • Du fait de son nom anglais Bull Shark, littéralement “requin-taureau”, il est souvent confondu avec le requin-taureau.

Questions-réponses​

Pourquoi ce nom ?

Le requin-bouledogue doit son nom à son apparence qui est trapue et massive, rappelant celle d’un bouledogue.

Le requin-bouledogue est-il dangereux pour l’homme ?

Du fait de son importante agressivité, de ses attaques sans sommation et de son régime alimentaire omnivore, il est jugé très dangereux pour l’homme, même si il attaque à priori les humains par erreur.

Photos

Leave a comment

AncoraThemes © 2020. All Rights Reserved.

Requins.info © 2020. All Rights Reserved.