Second plus grand poisson derrière le requin-baleine, le requin pélerin est un requin flâneur, aussi impressionnant qu’inoffensif vis-à-vis des plongeurs humains.

Fiche

Nom : Requin pèlerin
Espèce : Cetorhinus maximus
Ordre : Lamniformes
Famille : Cetorhinidae
Genre : Cetorhinus
Longévité : Entre 40 et 50 ans
Taille : De 6 à 12 mètres
Poids : De 4 à 8 tonnes
Requin pèlerin
Espèce : En danger

Description et morphologie

Le requin pélerin a un aspect très singulier qui font qu’il peut être identifié très facilement.

Sa plus grosse particularité étant sans aucun doute son énorme bouche distendue lorsqu’il se nourrit qui est d’une taille presque égale à celle de la tête. A l’origine de cette gueule se trouvent de grandes fentes branchiales jouant un rôle de filtre lorsqu’il se nourrit.

Son corps est massif, fusiforme avec au bout de sa tête, un museau court, pointu et conique. Il a de petits yeux légèrement en arrière de l’origine de la bouche. Son corps est de couleur bleu-gris sur la partie supérieure et blanc sur le dessous.

Le squale a de petites dents, en forme de crochet, réparties sur 4 à 7 rangées avec une centaine de dents dans chaque rangée et de chaque côté de sa gueule.

Le requin pélerin a une nageoire caudale en forme de croissant dont le lobe supérieur est plus important que le lobe inférieur (hétérocerque). Sa nageoire dorsale forme un triangle équilatéral. Il possède aussi deux larges et puissantes nageoires pectorales, développées à la pointe arrondie.

Requin pèlerin gueule ouverte

Situation de l'espèce

Victime de la surpêche, le requin pélerin est en danger.

Il a comme seuls prédateurs l’orsque ou le grand requin blanc.

Ayant un cycle de reproduction lent (et encore très méconnu) du fait d’une gestation lente et une maturité sexuelle tardive, il est considéré en voie de disparition.

Il est notamment chassé pour sa peau qui fait un cuir résistant, ses ailerons et ses nageoires qui ont une haute valeur marchande ou encore son foie qui aurait des verdus aphrodisiaques.

Habitat

Le requin pélerin évolue dans les eaux froides et tempérées des plateaux côtiers partout dans le monde.

Il se trouve souvent là où se concentrent le plancton qu’il peut suivre tout au long de l’année en mémorisant ses déplacements.

Comportement

Généralement solitaire, il se déplace très lentement et est assez paresseux.

Il peut parfois se regrouper en dizaines d’individus, notamment en période de reproduction.

Il tient sa réputation de requin flâneur et paresseux car il a l’habitude de se reposer au plus chaud de la journée en se couchant sur le flanc.

Ce requin peut atteindre 1000 mètres de profondeur.

Vis-à-vis de l’homme, il est totalement inoffensif et dénué de toute agressivité. Il n’attaque jamais mais, du fait de sa grande taille, il faut faire attention à d’éventuels mouvements brusques.

Lorsqu’il se nourrit, il a la gueule grande ouverte pour ingurgiter sa nourriture et relâche l’eau via ses fentes branchiales qui jouent le rôle de filtres.

Requin pèlerin avec plongeurs

Alimentation

Géant marin, il se nourrit à l’instar du requin-baleine, de petits poissons et animaux microscopiques : plancton, algue, capelans, maquereaux, sardines, harengs ou encore anchois.

Faits marquants

Le saviez-vous ?

Sa peau est couverte de denticules, abrasives comme du papier verre.

Questions-réponses

Le requin pélerin est-il dangereux pour l’homme ?

Le requin pélerin est dénué de toute agressivité, n’attaque jamais les hommes et n’est donc pas dangereux pour l’espèce humaine.

Il convient simplement de faire attention à d’éventuels mouvements brusques.

Photos

Laisser un commentaire

AncoraThemes © 2020. All Rights Reserved.

Requins.info © 2020. All Rights Reserved.